Un mandat d’arrêt lancé contre l’ex-première ministre thaïlandaise Yingluck Shinawatra

Link

La Cour suprême, qui la juge pour avoir mis en place un coûteux système de subventions pour les riziculteurs, a pris cette décision en raison de son absence lors du verdict.

Coup de théâtre au procès de l’ex-première ministre thaïlandaise Yingluck Shinawatra, dont le gouvernement a été renversé par l’armée en mai 2014. Celle qui risque dix ans de prison ne s’est pas présentée, vendredi 25 août, au verdict de son procès et un mandat d’arrêt a été lancé à son encontre.

Uch 1a« Son avocat dit qu’elle est malade et demande de repousser le verdict… Le tribunal ne croit pas qu’elle est malade… et a décidé d’émettre un mandat d’arrêt », a déclaré le juge Cheep Chulamon, devant des journalistes venus en nombre assister à ce verdict sous haute tension de la Cour…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*